Synoptik

Bluetooth, Wi-Fi et NFC

Les principaux modes de connexion sans fil
Ces technologies de transmission utilisent des ondes radios pour faire communiquer sans câbles des appareils entre eux. Elles présentent toutes des avantages et inconvénients en termes de portée, de vitesse et de consommation énergétique. Ces normes sont ainsi complémentaires et ont chacune des usages différents.

Bluetooth

Il s'agit sans aucun doute de la plus simple des technologies sans fil. Très facile à utiliser, elle permet une transmission sur une courte distance entre deux appareils compatibles (par exemple un smartphone et une enceinte portable).

Fonctionnement du bluetooth (émetteurs et récepteurs)

Retrouvez ci-dessous les caractéristiques du Bluetooth :

  • Mise en oeuvre : ultra simple, il suffit d'appairer (jumeler) les appareils à connecter. La connexion pourra ensuite généralement se faire automatiquement sauf si d'autres périphériques Bluetooth entrent en jeu (dans le cas par exemple d'une enceinte Bluetooth partagée avec plusieurs téléphones).
  • Portée : la zone de couverture est relativement faible, de 5 à 15 m en moyenne, selon l'environnement.
  • Débit (vitesse) : inférieur à celui du Wi-Fi. Il est ainsi suffisant pour transmettre de la musique compressée mais trop faible pour de la vidéo HD par exemple.
  • Consommation énergétique : c'est l'un des points forts du Bluetooth. Nettement moins énergivore que le Wi-Fi, il permet de préserver l'autonomie de la batterie, sur le périphérique émetteur comme récepteur.
  • Usages : il sert principalement à relier un smartphone, une tablette ou un ordinateur à un périphérique compatible, pour par exemple écouter de la musique (connexion d'une enceinte portable ou d'un casque audio), passer des appels (connexion d'un kit main libre), se débarrasser de câbles (connexion d'une souris ou d'un clavier) ou utiliser des objets connectés (montre, tracker d'activité, etc.).
Versions Bluetooth

Vous remarquerez qu'il existe plusieurs versions de Bluetooth (3.0, 4.2, 5.0, etc.), lesquelles sont rétro-compatibles, c'est-à-dire qu'un appareil compatible Bluetooth 4.2 pourra par exemple tout à fait fonctionner avec un appareil Bluetooth 5.0.

Chaque nouvelle version apporte son lot d'amélioration comme par exemple un meilleur débit, une meilleure portée ou plus de sécurité.


Le Bluetooth Low Energy (BLE) est une variante qui permet une consommation d'énergie ultra faible. Adaptée aux équipements sur batterie, cette norme est utilisée pour transférer de petites quantités d'information (température, heure, fréquence cardiaque, etc.), par exemple pour les montres connectées ou les trackers d'activité.

Wi-Fi

Omniprésent au quotidien, le Wi-Fi (Wireless Fidelity) permet de connecter sans fil des appareils (mobile, tablette, imprimante, etc.) à un même réseau via un routeur (une livebox par exemple). Ces équipements pourront ensuite communiquer entre eux mais également accéder à Internet.

Fonctionnement du Wi-Fi (appareils reliés à un routeur)

Principales caractéristiques du Wi-Fi :

  • Mise en oeuvre : moins simple à configurer que le Bluetooth mais également plus sécurisé, le Wi-Fi nécessitera généralement quelques paramétrages (comme par exemple la saisie d'une clé WPA) avant de fonctionner.
  • Portée : elle se situe environ entre 20 et 100 m (voire davantage), selon que vous soyez en extérieur ou en intérieur, selon le type de mur, etc.
  • Débit (vitesse) : c'est le point fort du Wi-Fi. Extrêmement rapide, il permettra de transférer à haut débit de grande quantité de données (fichiers, photos, vidéos, musique haute qualité, etc.).
  • Consommation énergétique : contrepartie du débit élevé, c'est une technologie relativement énergivore (en comparaison avec le Bluetooth).
  • Usages : parmi les applications possibles, la plus courante est la connexion à Internet (et au réseau) d'un terminal de type smartphone, tablette ou PC. Mais il existe de nombreux autres équipements Wi-Fi : les imprimantes sans fil, les enceintes multiroom, les boitiers multimédia (Apple TV, Chromecast), les smart TVs, les objets connectés, etc.
Versions Wi-Fi

Vous trouverez parfois l'appellation 802.11, suivi d'une ou plusieurs lettres, pour désigner la technologie Wi-Fi. Il s'agit du nom de la norme associée, laquelle se décline en plusieurs versions, comme par exemple 802.11a, 802.11b, 802.11g, 802.11n (Wi-Fi 4), 802.11ac (Wi-Fi 5) ou 802.11ax (Wi-Fi 6).

Chaque nouvelle implémentation apporte son lot d'améliorations : débit plus élevé (plus rapide), meilleur temps de latence (plus réactif), consommation énergétique réduite (meilleure autonomie des batteries), etc. De nouvelles plages de fréquences peuvent également être ajoutées (utile notamment en cas d'un nombre élevé d'utilisateurs ou d'appareil dans un même lieu).

NB : comme pour le Bluetooth, ces nouvelles normes sont rétro-compatibles, c'est-à-dire que des appareils embarquant des versions Wi-Fi différentes resteront tout de même compatibles.

Wi-Fi Direct

Déclinaison décentralisée du Wi-Fi, cette nouvelle norme permet, à la manière du Bluetooth, une connexion sans fil directe entre deux appareils compatibles, sans avoir à passer par un routeur de type Box Internet. Les avantages du Wi-Fi sont préservés, à savoir un débit élevé et une large zone de couverture.

Fonctionnement du Wi-Fi Direct (impression, recopie d'écran, partage de fichier, musique, etc.)

Excepté le mode de connexion (et donc les applications possibles), les caractéristiques techniques sont globalement proches de celles du Wi-Fi :

  • Mise en oeuvre : moins immédiate qu'en Bluetooth, elle est cependant généralement plutôt simple. La procédure est variable selon les équipements : bouton physique, QR code, rapprochement (NFC), code PIN, etc.
  • Portée : similaire à celle du Wifi soit en moyenne entre 20 et 100 m ou davantage, selon l'environnement (intérieur/extérieur, types de mur, etc.)
  • Débit (vitesse) : bien plus rapide que le Bluetooth, il pourra transférer tout type de données (fichiers, photos, vidéos, musique non compressée, etc.).
  • Consommation énergétique : autour de 20 à 40 fois plus consommateur d'énergie que le Bluetooth, le Wi-Fi Direct est moins adapté à un usage "portable".
  • Usages : le Wi-Fi direct est particulièrement intéressant lorsque le volume de données à transmettre est important, par exemple pour le screen mirroring (recopie d'écran type Miracast, pour par exemple afficher les photos ou vidéos de son téléphone sur une TV), l'impression sans fil (photos haute résolution) ou le transfert de fichiers entre équipements compatibles (comme Airdrop pour les appareils Apple).
Wi-Fi Direct : futur remplaçant du Bluetooth ?

Principalement du fait de sa consommation énergétique élevée, le Wi-Fi direct reste une technologie complémentaire au Bluetooth, tout du moins dans le cadre d'une utilisation "portable" (sur batterie).

NFC

Le NFC (Near Field Communication) est une technologie de transmission sans fil fonctionnant à faible débit, avec peu d'énergie et sur une très courte distance (de l'ordre de quelques cm). L'établissement d'une connexion se fait simplement en rapprochant deux appareils compatibles.

Très différent du Bluetooth ou du Wi-Fi (et aussi moins connu), le NFC est déjà très présent dans la vie quotidienne et le champ des applications possibles est particulièrement large.

Exemple d'applications du NFC (infographie récpitulative)

Exemples d'utilisation du NFC :

  • Paiement : c'est peut-être l'un des usages les plus répandus aujourd'hui. Il peut s'agir d'un paiement sans contact via un mobile ou via une carte bancaire compatible.
  • Appairage : le principe est d'utiliser le NFC pour jumeler plus simplement deux équipements Bluetooth (connecter une enceinte portable à un smartphone par exemple) ou pour "valider" une connexion Wi-Fi. Il suffit de rapprocher les deux appareils, sans paramétrage supplémentaire.
  • Accès et authentification : un mobile NFC pourra remplacer les billets (avion, train, etc.), les tickets (cinéma, bus, etc.), les cartes d'accès (pass, barge, etc.) ou encore les cartes de fidélité. L'avantage est de regrouper tous ces supports sur un seul terminal.
  • Échange d'informations : la technologie NFC peut ainsi par exemple servir à obtenir des informations sur un produit ou un lieu, en rapprochant simplement son téléphone d'une borne spécifique (ou du produit si compatible).
La transmission NFC est relativement lente (par rapport au Bluetooth ou au Wi-Fi) et n'est pas destiné à transmettre de grandes quantités de données (musique, photos, vidéo, etc.).